Rechercher

Au coeur des Jeux Olympiques d'Hiver: Beijing 2022


Interview de Francis BOMPARD, Photographe de l'Exposition SKI....

et Manager Photo sur les J.O de Pékin


Francis, Peux tu nous dire en quoi consiste ton job sur les Jeux Olympiques ?

J'occupe le poste de Photo Manager du Ski Alpin sur les J.O depuis 2014 et les J.O de Sochi. J'ai aussi occupé ce poste sur les J.O de Peyong Chang en 2018, et sur les Championnats du Monde en 2015, 2017, 2019….

Mon job consiste à organiser l’infrastructure nécessaire au travail des Photographes qui couvrent les épreuves de ski alpin durant la Quinzaine Olympique.



Concrètement que fais tu avec ton équipe ?

Je suis sur place depuis le 6 janvier et j'ai à mes côtés un assistant Chinois ainsi que trois autres personnes . Nous avons installé ensemble, la Salle de Presse dédiée aux Photographes ainsi que les différentes plateformes situées dans les aires d’arrivée.

J'ai également repéré puis sélectionné les différents emplacements où les photographes seront autorisés à se positionner sur les pistes.

Un double travail ici qui est du à la configuration des lieux, avec deux sites de compétition : Un pour les épreuves de vitesse ( Descente et Super G.) et un autre pour les épreuves techniques ( Slalom et Slalom géant)

Une fois les compétitions commencées, je gère tout ce petit monde soit une petite centaine de Photographes lors de la descente masculine par exemple… Comment se déroule une journée de compétition pour toi ?

Le matin de l’épreuve, et donc généralement très tôt quand il fait bien froid !! il me faut inspecter les positions "On Course" qui ont été retenues et les attribuer aux Photographes autorisés sur l'épreuve et qui doivent être en place une heure avant le début de la compétition.

Je dois aussi vérifier que les règles de sécurité sont bien appliquées, tant du côté des photographes, que pour les compétiteurs, dans l'hypothèse où un skieur effectuerait une sortie de piste par exemple.





Ensuite direction l’Aire d’Arrivée, pour gérer la partie photo de la remise des médailles.

Ton ressenti sur ces J.O en Chine ? Coté ambiance, la crise sanitaire, nous fait vivre des J.O très étranges… Les mots chers à Pierre de Coubertin "Citus, Altius, Fortius" sont ici remplacés

par « distanciation sociale, masques obligatoires, déplacements restreints " Beijing 2022 a un goût vraiment très particulier…




231 vues0 commentaire